États-Unis / Blogue

Montana, nous voilà

J’ouvre un œil. Le ciel est gris et menaçant, mais nous restons positifs : ce ne sont que quelques nuages qui vont simplement nous préserver de la chaleur tout au long de notre longue montée jusqu’à la frontière américaine.

Nous profitons de ces derniers kilomètres au Canada et, en chemin, discutons avec plusieurs cyclistes, des motards et des automobilistes américains de retour chez eux. Ils sont décidément curieux de connaître l’histoire de notre équipe atypique !

IMG_0849

Bye Canada ! Hello Montana !

Nous avions fait nos aux revoirs au Québec avec le cœur gros alors que nous étions dans le train qui quittait Montréal le 2 Mai dernier. Deux mois plus tard, nous passons la frontière américaine et quittons pour un bon petit bout notre pays d’adoption. Nous sommes tristes, mais quelques coups de pédale qui nous portent vers la suite de notre aventure suffisent à sécher nos larmes. Welcome in Montana, le pays des cowboys, des chevaux, des ranchs. La campagne est superbe. Tandis que nous nous approchons de St Mary, notre ville étape du jour et entrée du Parc National Glacier, nous accélérons la cadence pour éviter l’orage qui nous court après. Les vélos sont à peine mis à l’abri sous le porche du Park Café qu’une forte pluie se met à tomber. Bien contents d’être sec et au chaud, nous entrons dans le café chaudement recommandé par les amies cyclistes rencontrées le matin. Elles avaient raison : les tartes sont incroyables ! Allez hop, on en reprend une seconde part. La pluie a cessé et, non sans peine, nous finissons par sortir de ce petit nid chaud et allons nous installer dans le plus proche camping du parc, où nous avons la bonne surprise d’apprendre qu’il existe un emplacement réservé aux cyclistes, à moindre coût et toujours disponible, sans réservation. Cela sera a priori le cas dans tous les parcs nationaux américains, ce qui fait notre affaire, car nous risquons d’en visiter quelques-uns, d’autant que nous venons d’acheter notre passe annuelle. Ce soir, nous partagerons l’espace avec Dan, un très sympathique jeune cycliste de Chicago.

La plus belle descente ?

Le soleil se lève sur le Glacier National Parc. Nos esprits émergent de la brume et déjà se préparent à l’étape sportive du jour : la Going to the Sun road (route du soleil), route traversant le parc d’est en ouest et culminant avec le col Logan à 2 026 m. Une belle montée constante de 20 km nous attend. La portion à l’ouest du col étant fermée aux cyclistes de 11 h à 16 h (trop de voitures sur la route très étroite), nous enfourchons nos vélos à 10h30 seulement car nous avons toute la journée pour faire l’ascension. La montée commence en douceur et nous faisons d’agréables arrêts pour observer une petite île, se rafraîchir dans un petit canyon tout étroit et observer les montagnes majestueuses.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Beaucoup de touristes nous encouragent et viennent nous parler et nous prendre en photo. Puis le dénivelé s’accentue et la montée se fait de plus en plus difficile mais la beauté du paysage nous donne l’énergie nécessaire. Nos jambes ont déjà passé le Continental Divide plusieurs fois et elles semblent s’en souvenir ! Trois heures nous seront nécessaires pour enfin atteindre le col.

_FXD4839

Nous prenons quelques minutes pour savourer notre belle victoire puis, en attendant la réouverture de la route aux cyclistes, nous partons pour une courte randonnée vers le Hidden Lake, histoire de faire travailler nos muscles des jambes différemment… Nous avons la chance de voir les fameuses chèvres des montagnes, superbes dans leur belle fourrure blanche. Depuis le temps que nous voulions en voir !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En marchant, nous faisons aussi connaissance avec Ryan et son amie Camille. Ryan a traversé les États Unis il y a une dizaine d’années et il est curieux d’en connaître plus sur notre projet, puis finit par nous inviter chez ses parents chez qui il passe quelques jours et qui habitent près de Columbia Falls, par où nous passerons d’ici deux jours. C’est donc un rendez-vous !

À 16 h, comme prévu, nous pouvons enfin enfourcher nos montures et attaquer la descente du col. Celle-ci s’avèrera comme étant l’une de nos plus belles : sinueuse, pittoresque et si longue (20 km) ! Une fois n’est pas coutume, celle-ci serpentait à flanc de montagne et nous avions l’impression d’être sur l’un de ces cols du Tour de France. Que du plaisir pour finir cette belle journée !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Chaleur familiale dans un petit coin de paradis

Nous profitons d’une journée de repos pour faire une belle randonnée dans une forêt de cèdres centenaires, qui nous mènera vers un très beau lac, puis nous quittons le parc par une route sans grand intérêt : hé oui, les routes sans attraits particuliers font partie du voyage !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Arrivés à Columbia Falls, nous prenons la direction de la maison des parents de Ryan, qui vivent en retrait du village. Quel plaisir de quitter la route principale pour s’enfoncer dans la campagne calme et se rapprocher de la vie des gens. Une série de petits chemins de terre nous mène finalement à une belle maison à l’orée des bois. Tamara, la Maman de Ryan sort de son potager pour nous accueillir avec un large sourire. Nous nous sentons tout de suite à l’aise dans ce petit coin de paradis, et Tamara et Marc sont adorables avec nous. Emma, elle, joue avec les nombreux jouets sur place, se déguise, s’installe pour lire… Elle est chez elle partout où elle rentre. Nous discutons voyages, vélo… et rapidement nous avons l’étrange et très agréable impression de se connaître depuis longtemps et de faire partie de la famille. Ryan et Camille arrivent plus tard et nous nous retrouvons tous autour de la table et d’une bonne tarte maison. Le lendemain matin, Marc tient à nous offrir une bible – geste qui nous touche beaucoup. Nous sommes émus par tant de générosité et d’ouverture et finissons par quitter le cœur un peu gros de quitter ce havre de réconfort.

_FXD4962

Prochain arrêt : Missoula !

18 avis sur « Montana, nous voilà »

  1. C’est extraordinaire de vous lire. Et les photos! Époustouflantes! Que de beaux sites et paysages. On veut être avec vous.
    Si vous passiez dans mon coin, je vous garderais à souper, à coucher et à déjeuner.
    Continuez, c’est captivant!
    Josée

  2. Salut les amis !
    Pas une semaine ne passe sans que l’on pense à vous ou que l’on parle de vous . Des que l’on peut on propose de l’eau, de la nourriture ou de l’aide à des cyclo comme vous . D’ailleurs on en a jamais autant vu qu’ici en Amérique du Sud. C’est toujours très émue que je les rencontre car je m’imagine toujours que ça pourrait être vous. Aujourd’hui nous avons même donné une paire de lunette de soleil à un cyclo japonais qui rentrait pour quelques jours sur le salar de Uyuni ( Bolivie ) . Partout où nous passons, nous vous imaginons. Vous avez de belles choses qui vous attendent les amis ! On est à fond avec vous et on suit toujours avec beaucoup de plaisir vos aventures. Gros gros becs à vous trois et un spéciale pour votre cocotte !
    Orlane et ses hommes !

    • Merci les amis! Vous ne pouvez pas imaginer à quel point les petits gestes que vous faites pour les cyclistes leur font du bien, comme c’est le cas pour nous lorsque qq’un nous offre ne serait-ce qu’à boire. On pense aussi bcp à vous quand on voit un camping car, et on en voit pas mal ces temps-ci! Vos photos et récits nous donnent le goût de pédaler plus fort pour pouvoir profiter à notre tour des merveilles au travers desquelles vous passez, bande de chanceux. Profitez!!! Bises à vous 5 !

  3. Bonjour vous trois, je vous suis depuis le début de votre périple et je vous trouve extraordinaires.C’est fou ce que le corps humain peut s’adapter à une nouvelle situation, un nouvel environnement. Il suffit de persévérer et les choses se mettent en place. Je suis cycliste moi aussi depuis nombre d’années, principalement en vélo de route mais aussi en cyclotouring à l’occasion. Toutefois, je n’ai jamais effectué de voyage dépassant deux semaines, donc avec une charge beaucoup moins importante. Je m’apprête avec cinq de mes amis à effectuer un voyage en Provence, dans quelques semaines, en vélo de route. Notre objectif « musclé » est d’accomplir les trois ascensions, dans la même journée, du Mont Ventoux et qui donnent droit à l’attribution du Brevet du Club des cinglés du Mont Ventoux, rien de moins ! Je viens de lire que vous avez monté un col semblable, avec tout votre bagage, en trois heures, CHAPEAU !! Vous avez toute on admiration et soyez assurés que lorsque j’en serai à ma troisième ascension je vous aurai en tête pour me motiver à continuer de pédaler. Bon week-end et que la vie soit bonne avec vous tout au long de votre parcours et je vous souhaite encore tout plein de belles rencontres.

    • Wow, merci Liliane, mais quel projet vous avez aussi! 3 fois le mt Ventoux, c’est carrément de la rage! 🙂 le Mt Ventoux est vraiment plus dur que tous les cols que nous avons grimpés jusqu’ici, alors le gravir 3 fois, vous avez tout notre respect! Nous vous envoyons nos ondes positives et plein d’énergie!

  4. Merci de partager votre super aventure avec nous ! Cela me rappel des souvenir et me donne envie de repartir sur les routes………… snif….
    En tout cas, profitez bien des États-Unis et de la « simplicité » de ses parcs (camping..) car ca va changer lorsque vous quitterez les US… 😉
    Bonne route. Bon voyage.

    • Merci Alex! C’est vrai que les campings des parcs nationaux américains sont plutôt rustiques, mais dans de tels environnements on oublie vite le manque d’eau chaude et de douches. Nous n’avons pas visité les RV parks mais c’est vrai que ça doit être autre chose! 🙂 et vous, bientôt le grand saut en Rép.Dominicaine? Gang de chanceux!

      • Par simplicité, je voulais dire facile à trouver, bien organisé, pas compliqué. Plus tard, au Mexique ou en Amérique du Sud, ce sera plus compliqué de trouver une place pour dormir en toute quiétude…

  5. Dans notre cas, cela fais un mois que nous sommes en Rep.Dom. C’est pas mal plus relaxe comme aventure ! 🙂 Côté sport, je fais du kite au moins une heure tous les jours. C,est au moins ça !
    Les filles commencent l’école en espagnol demain ! 🙂 http://1anCabarete.com

      • Si « à tout hasard »…….. vous passez par la rep dom lors de votre voyage… cela nous fera super plaisir de vous héberger le temps d’une pose !!!! mais bon, je ne pense pas que nous soyons sur votre trajet. 😦 Qui sait….

  6. Hello, j’avoue vous suivre depuis le début et suis toujours aussi impatiente de vous lire et de regarder ces magnifiques photos… Dans tout les cas, j’ai ai toujours envie de savoir où vous allez après chaque lecture et quelle petite parcelle de paradis vous allez nous faire découvrir…. J’aime cette idée de liberté et de difficulté… Laetitia

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s