Blogue / Canada / Escalade

Grimpe + Vin + Soleil = Aaaahhh…

Après deux semaines, durant lesquelles la pluie nous a accompagnés chaque jour, la vallée de l’Okanagan fut salvatrice et régénératrice pour le moral et nos petits corps endoloris. Et vu les nombreux attraits que compte la région, il ne nous a pas fallu longtemps pour décider de rester sur place plus longtemps que prévu : une dizaine de jours au total.

_FXD4141

Le charme de la région, notamment la ville de Penticton, dans laquelle nous logions, n’a toutefois pas opéré tout de suite. La région entière vibre au rythme des vergers et surtout, depuis une dizaine d’années, des nombreux vignobles qui parsèment des collines arides, d’Osoyoos (à la frontière américaine) à Kelowna. Or, c’est entre juillet et septembre que la saison bat son plein, au plus fort des récoltes. En mai, Penticton est une ville assoupie, voire morte, et son charme s’en ressent. Même sa tranquillité a quelque chose de triste. Malgré tout, nous avons beaucoup apprécié le centre-ville et son marché hebdomadaire animé qui lui redonnait des couleurs et nous rappelait les marchés européens. L’emplacement de la ville, entre les lacs Okanagan et Skaha, lui confère en outre un caractère balnéaire certain avec ses nombreuses plages de sable qui attirent de nombreux touristes et retraités.

La région est en pleine transition : son passé minier et agricole s’estompe peu à peu et son paysage se transforme lentement sous l’émergence des vignes qui remplacent les vergers fruitiers, car nettement plus rémunératrices. La population, locaux et touristes, change en conséquence et les services également : si les petits bistros de charme et bonnes adresses gastronomiques ne sont pas légion (au contraire des centres commerciaux), la tendance semble s’inverser doucement.

Durant ces quelques jours ensoleillés, nous étions installés dans un camping sur les berges du lac Skaha, au sud de la ville. Nous avions l’emplacement le plus reculé, sans voisins, juste le lac et nous. À quelques centaines de mètres, s’étendaient de grandes plages de sable fin et l’on retrouvait un grand parc de jeux pour Emma… Parfait.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mais si nous avons passé quelques jours de repos bien mérités à déguster des crèmes glacées les pieds dans le sable et profiter du soleil, la raison principale de notre venue était l’escalade, et les parois de Skaha ne nous ont pas déçus. Oh que non. Perchées sur les flancs du lac Skaha dans un parc provincial jeune de quelques années seulement, les Skaha bluffs sont un véritable écrin dans un environnement aride de pinèdes et de rocailles. Réparties en une vingtaine de secteurs, plusieurs centaines de voies, principalement d’escalade sportive, attirent des grimpeurs venus du monde entier. Si l’on peut y trouver des voies de tous les niveaux, la grande majorité des voies se situe entre 5.10 et 5.13, avec une majorité de 5.11. Côté style, on retrouve beaucoup de voies fines truffées de grattons et réglettes, dont le rocher local (du gneiss) regorge. Les grands murs d’apparence lisse ne laissent percer leurs secrets que lorsqu’on s’y frotte, et les secteurs Fortress, Red Tail et Morning Glory sont représentatifs de ce style dont je raffole. D’autres secteurs comme The Wave et Doctor’s Wall sont riches en voies déversantes qui n’ont rien à envier aux voies en salle, et permettent de grimper même sous la pluie (si tant est qu’il pleuve).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons grimpé cinq jours et, comme il fallait s’y attendre, je ne savais plus où donner de la tête tant les parois étaient toutes attirantes. Ce n’était pas le choix qui manquait ! Nous nous sommes régalés dans des voies techniques et fines à souhait. Emma a trouvé son bonheur aussi et a d’ailleurs connu deux belles premières : ses deux premières voies (5.5) complètes, d’une vingtaine de mètres chacune. La madame n’était pas peu fière… et nous non plus !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le parc de Skaha est aussi très prisé des randonneurs qui trouvent dans ses canyons des endroits parfaits pour profiter des nombreux points de vue sur la région et de la richesse de sa faune et de sa flore endémiques uniques à cette latitude.

En fait, le parc n’a qu’un seul défaut pour nous, cyclistes : sa route d’approche, une côte de seulement 1 km, mais à 12 %… que nous avons marchée à chaque fois, nos vélos avec nous. Au moins nous étions réchauffés une fois arrivés aux parois. Avantage : les folles descentes des retours à vélo !

Mais bon, il n’y a pas que l’escalade en Okanagan, il y a aussi le vin ! Bien sûr, nous n’avions pas d’autre choix que de visiter quelques-uns des nombreux vignobles le long de Naramata Bench et de déguster certaines de leurs cuvées. En vélo, bien sûr, ce qui était plus sûr vu notre état au retour… Nous avons été séduits, entre autres, par le rafraîchissant Viognier de chez La Frenz et le très riche Blind Trust Red de chez Laughing Stock, un vin rouge dont la proportion des cépages sont gardés secrets, mais que l’on peut découvrir en décollant l’étiquette de la bouteille. Cette promenade au cœur des vignobles avait en outre le mérite d’être très belle et de nous agrémenter de magnifiques vues sur le lac Okanagan et le village de Naramata. Et que dire de notre découverte, au retour, de la fromagerie Poplar Grove, qui produit des fromages (camembert et bleu crémeux) qui n’ont rien à envier à leurs homologues français en termes de goût et d’intensité. Fromage et vin au cœur des vignes, nous étions au paradis !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous avons passé les deux derniers jours dans la vallée chez nos amis Anne et Greg, dont la magnifique maison surplombe Penticton et avec qui nous avons passé de très bons moments. Comme c’était agréable !

Mais l’appel de la route a repris le dessus et nous avons de nouveau enfourché nos montures. Direction : les parcs des Rocheuses ! Le premier jour ne s’est pas tout à fait passé comme prévu, mais ça, ce sera pour un prochain billet…

14 avis sur « Grimpe + Vin + Soleil = Aaaahhh… »

  1. Vin, fromage et soleil… ca donne vraiment envie.
    Cote escalade, j’avoue que les mesaventures de mes debuts a Freyr ont a jamais calme mon ardeur…
    A Londres, nous nous preparons a la fin de l’annee scolaire… Mathieu qui s’est mis a la guitare etait « en concert » de fin d’annee hier! Tres rock, et tres drole.
    Le tournoi de Wimbledon commence la semaine prochaine et nous allons peut etre aller y camper avec les enfants – pas sur l’herbe du court central je vous rassure. Il y a un champ ou les spectateurs dorment et font « the queue » pour avoir des billet pour la journee (ambiance festive autour du Lawn Tennis club pourtant si attache aux traditions). L’annee derniere j’etait le numero 7859 juste pour la premiere journee du lundi!
    Un peu de partage de notre quotidien, plus planplan et au combien moins dur pour les mollets. Bon courage et soyez prudents. Bises de Londres de nnous quatre.

    • Salut Franck, alors, avez-vous pu vous procurer des billets? Le camping a-t-il porté fruit? Nous croisons les doigts pour que vous ayez pu assister à qq matchs ! Bisous à tous !

      • Oui, je suis alle avec 2 amis de Normandie venus specialement pour l’evenement. Par contre, le tournoi attire bcp plus de spectateurs que les annees precedentes (Murray’s mania!). Nous n’avons pas teste le camping avec les enfants cette annee mais nous sommes bien decides pour l’annee prochaine (en fonction de l’ecole; le tournoi devrait demarrer une semaine plus tard).

  2. Wow! Que c’est grisant de vous suivre……….Vous êtes plein de courage, de passion et de ……folie, quoi!
    Je vous envie! Continuez, on vous surveille.
    Bye bye

  3. un peu de soleil ça fait du bien…
    les jambes des filles commencent à etre bien musclées….
    en tout cas ,vous etes tres courageux …
    et c’est toujours tres agreable de suivre votre aventure…
    bisous à tous les 3.

    • Merci Stéphanie, c’est vrai que les jambes des filles (et les miennes) comment à être galbées. Nous avons même le fameux bronzage du cycliste, ce qui est toujours très beau sur la plage… 🙂

  4. Bonjour à vous trois! Le message est surtout pour Emma! Vendredi était notre dernière journée d’école! Avant de partir on a regardé les dernières photos , nous sommes très impressionnés par toi Emma! Une vraie grimpeuse! Devant ta photo, on t’a dit: Bonnes vacances Emma! On t’embrasse! Il y a des enfants dans la classe qui te suivent , nous aimons beaucoup les photos! Et moi les articles qui racontent des moments très heureux! Et qui me font rêver! Et j’admire votre courage! Tous les enfants seront en première année! Et toi ma belle Emma à l’école de la persévérance et des découvertes extraordinaires! Les paysages!!!! WOW!
    Sylvie et les amis!!!! XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

    • Merci Sylvie, c’est très gentil. J’ai envoyé une carte postale à la classe, lavez-vous reçue? Moi aussi je passe en première année! J’étais fière quand j’ai grimpé et quand j’ai fait une grosse randonnée de 12km dans les montagnes de Lake Louise avec plein de neige! Bisous Emma xxxxxxxxxxxxxxxxxx

  5. Bonjour ou bonsoir à vous trois! Oui j’ai reçu la belle carte, seulement hier le 26 juin, les enfants avaient fini l’école. C’est grand le Canada! Mais je vais leur montrer au mois de septembre, j’étais très contente , merci beaucoup! Enfin , moi aussi je suis en vacances! Plus de cadran, de lunch, de cloches et d’horaire! La liberté pour deux mois!
    Je t’embrasse ma belle et grande Emma! Je te félicite pour ta promotion en première année! J’espère que tes enseignants ne sont pas trop sévères avec toi! Moi, je dois encore une autre fois recommencer ma maternelle! Ha! Ha!
    Sylvie xxx

  6. Merci de nous faire partager les moments privilégiés que vous vivez, les paysages sont magnifiques, les photos sont belles et les récits passionnants.
    Bravo à Emma pour ses deux premières voies complètes.
    Nous attendons, avec un peu d’impatience, le prochain billet sur les Rocheuses.
    Bon courage à vous trois
    Marc et Pascale

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s