Blogue / Coin d'Emma / Conseils

À l’école des herbes folles – Éduquer son enfant en voyage

Voilà l’une des questions qui reviennent constamment à propos de notre voyage : Emma ira-t-elle à l’école ? Comment cela se passera-t-il ? Bien sûr qu’Emma ira à l’école ! Ce sera juste une école un peu spéciale…

Les livres de cours d'Emma

Avant de partir, Emma a présenté notre projet de tour du monde à sa classe de maternelle. Il était important pour nous qu’Emma marque ainsi la fin de son année scolaire et partage avec ses amis la belle aventure dans laquelle elle allait se lancer. Ce furent trois heures enrichissantes et amusantes pour les seize élèves. Les questions fusaient et tous étaient curieux d’en savoir plus sur les continents, les animaux du monde et la réalité future du voyage d’Emma. Emma avait apporté son vélo, son matériel d’escalade et sa tente assez grande pour réunir toute la classe le temps d’une belle photo souvenir.

Si l’école est maintenant déjà loin, Emma n’arrêtera pas pour autant d’apprendre tout au long du voyage. Ce sont Mme Camille (alias maman) et Mr Cédric (alias Papa) qui seront les professeurs particuliers de cette petite écolière nomade. (Ne nous demandez pas d’où viennent ces prénoms, on ne le sait pas plus que vous.)

Pour les premiers jours, nous ne sommes pas installés dans les hautes herbes des Prairies, ni dans la tente sous une pluie battante, ni sur une table de camping. Non, nous sommes confortablement installés sur la grande table du salon de Shona et Jon, qui ont la très grande gentillesse de nous héberger durant notre séjour à Vancouver. Nous avons sorti tout le matériel que Mme Sylvie, le professeur d’Emma, nous avait remis avant le départ. Une heure chaque matin, nous travaillons les sons, l’écriture et les chiffres. Emma, encore bien ancrée dans sa routine scolaire, est attentive et appliquée.

Emma, appliquée malgré les soubresauts du train

Emma terminera ainsi son année de maternelle jusqu’à la fin du mois de Juin. Juillet et Août seront pour elle comme pour tous les enfants deux mois de grandes vacances (ok, elle est déjà en vacances), au cours desquelles nous réviserons les notions acquises au cours de l’année. Puis ce sera la rentrée en première année (CP en France) à l’École des herbes folles, l’école qu’elle fréquentera pour les trois prochaines années. Nous, Camille et Cédric, lui enseignerons alors les mathématiques et le français à raison de une à deux heures par matin. Pour les autres matières (langues, géographie, histoire, éducation physique, arts plastiques…) notre vie itinérante culturelle et sportive fera office de troisième professeur.

Quelle méthode avons-nous retenue ? Sur quels critères avons-nous fait notre choix ? Il faut d’abord savoir que lorsque l’on prend la décision d’éduquer nous-même notre enfant (en voyage ou pas), il faut parfois s’attendre à ne pas trop compter sur l’aide des écoles et du système officiel, qui n’aiment pas trop que l’on fasse leur travail: la débrouillardise et la ruse sont donc de rigueur… Par ailleurs, n’étant profs ni l’un ni l’autre, nous avons eu à coeur de trouver les supports pédagogiques les mieux adaptés à nos besoins parmi ceux disponibles :

– Au Québec, il n’existe pas de support officiel pour l’éducation à domicile ou à distance. En général les parents se débrouillent avec les moyens du bord, souvent avec les livres scolaires officiels et en s’entraidant entre eux et avec le support de l’AQED. Si les méthodes québécoises d’apprentissage nous séduisent, nous n’avons malheureusement pas trouvé notre bonheur de ce côté, principalement à cause de l’absence de support pédagogique (comment apprendre à  enseigner) disponible.

– En France, le CNED propose des cours par correspondance reconnus officiellement par le système éducatif français et réputé pour leur grande qualité. C’est la méthode généralement adoptée par les enfants éduqués à l’étranger. Une option que nous n’avons toutefois pas retenue à cause des 15 kilos de manuels nécessaires, des devoirs à rendre à dates régulières… bref une logistique trop lourde pour une aventure itinérante à vélo.

– L’académie en ligne du CNED est une option disponible intéressante : version allégée et en ligne (gratuitement) des programmes du CNED, c’est essentiellement un support pédagogique pour les parents en voyage pour moins d’un an. Malheureusement le contenu nous a semblé (peut-être à tort) un peu trop léger pour éduquer notre fille sur trois ans : nous voulons qu’Emma ait de bonnes bases en lecture, écriture et calcul et ne voulons pas sacrifier, autant que possible, sur la qualité de son éducation.

– Restent les méthodes pédagogiques avec manuels et cahiers d’exercice officiels, option que nous avons finalement retenue. Parmi tous les manuels existants en France et au Québec, nous avons choisi ceux recommandés par la sœur de Cécile, professeur à l’école primaire en France : L’École des Albums (pour le français) et Les maths avec Picbille (pour les maths). Chacun offre un manuel et un cahier d’exercices pour l’élève et surtout un guide du maître (150 pages que nous aurons sous forme numérique…ouf !), outil précieux pour nous apprendre à apprendre à Emma (il nous a fallu ruser pour obtenir ces livres, d’ordinaire réservés aux professeurs « officiels », mais nous avons réussi). Le tout pèsera deux kilos, ce qui reste raisonnable, compte tenu de la grande qualité des cours dispensés.

En complément de ces cours, une amie professeur à la retraite s’est gentiment proposée d’évaluer les apprentissages d’Emma (et la qualité de notre travail !) sur une base trimestrielle, tout au long du voyage.

La méthode éducative que nous avons adoptée nous semble la plus appropriée pour nous mais ne l’est sans doute pas pour tous : dans les situations comme la nôtre, en éducation comme dans tant d’autres domaines, il n’y a aucune règle qui vaille. À chacun de choisir la solution qui lui convient le mieux selon la spécificité de ses besoins et les options disponibles.

Cette aventure éducative nous tient profondément à cœur. Nous nous efforcerons de respecter chaque jour cette routine importante et enrichissante pour nous trois et nous avons confiance qu’Emma en sortira gagnante à son retour dans le système éducatif dans trois ans, où qu’elle soit. L’avenir et la réalité nous confirmerons si notre choix aura été le bon, mais nous pourrons toujours nous adapter en cours de route.

6 avis sur « À l’école des herbes folles – Éduquer son enfant en voyage »

  1. Elle ira en plus à « l’école de la vie » comme répondait ma sœur aux français offusqués de les voir en voyage avec les filles ( plus ou moins 10 ans) pour un petit mois en plein octobre (ou était-ce novembre?) dans la vallée de Saint-Jean de Maurienne. Et Geneviève que vous connaissez, en cavale à 16 ans, dans les Europes – ça lui a remis les méninges à l’endroit 😉 Emma a tout à gagner du point de vue académique: elle pourra compter les km, lire les affiches, écrire ou dessiner son journal de bord… Bisou à toute la classe, profs et élève xxx

  2. L’apprentissage scolaire n’est qu’une forme d’apprentissage. Mais il est difficile de suivre le même cursus scolaire sur la route. Alors pensez en dehors de la boîte et construisez vos apprentissages ad hoc. Et vous dépasserez les attentes des Capitaines les plus exigeants en connaissances transversales… Foi de charbonnier.

  3. Charlotte est contente de savoir qu’Emma va toujours à l’école mais aimerait voir plus de photos!

  4. N’hésites pas si tu as besoin de compléments ou si tu te poses des questions sur l’étude des sons, etc…., maintenant que je suis dedans, j’peux t’aider !! En tout cas ce voyage sera très formateur: fais lui tenir un carnet de route (au début découpage/collage ou elle dicte tu écris (un très bon exo pour entrer dans l’écrit) et après elle le tiendra toute seule, qq petits lignes à écrire tous les jours…..) Bisous on pense fort à vous !!

  5. C’est une belle et grande expérience que vous offrez à votre enfant. Si jamais vous avez des questtionnement sur les apprentissages pour Emma, je suis orhopédagogue au Quebec et je peux peut-être vous aider. Une voyageuse en voilier et sur terre.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s