Blogue

« Au cas où »… Ou les bienfaits du tri par le vide

J-8… La pression monte. Mais pas pour Emma.

Vente de garage

C’est probablement la plus motivée de nous trois. Pas que Cécile ou moi ne le soyons pas, bien au contraire, mais nous sommes tellement dans le sprint des derniers préparatifs que nous ne prenons pas encore le temps de réaliser à quel point les prochains jours nous ouvrirons les portes d’une nouvelle vie. Emma, elle, semble le réaliser pleinement. Malgré les amis et sa Clochette qu’elle sait qu’elle ne reverra pas de sitôt. Malgré les épreuves physiques et morales que nous lui avons dit que nous rencontrerions. Malgré le vide autour d’elle qui se fait chaque jour un peu plus dans la maison. Mieux : elle en redemande ! Il fallait la voir samedi dernier, lors de notre vente de garage, où nous bradions nos dernières bébelles devant chez nous, dans le froid et les pluies passagères : « Tout doit partir! Venez acheter ! C’est pas cher ! ». Grâce à ses talents insoupçonnés de vendeuse, nous avons récolté de quoi nous payer une poutine pour fêter notre départ.

Reconnaissons qu’il y a une sorte de plaisir à se départir de toutes nos affaires ou presque. Un peu comme une mue, une ancienne peau qu’on quitte de plein gré pour repartir à neuf. Débarassés de la nuisance matérielle quotidienne et inutile. Incroyable la quantité de trucs qu’on entasse dans nos vies. Des tas de choses que, pour la plupart, on oublie, perdus au fond des placards et que, lorsqu’on les retrouve, on les garde quand même. Au cas où. Ça peut toujours servir. Ça marche encore. On ne sait jamais. Qui sait…

Notre voyage a aussi ce mérite : faire le tri par le vide de nos biens matériels. Et ça fait un bien fou. Dans un peu plus d’une semaine nous repartirons de zéro, en quelque sorte, avec juste notre maison sur le dos (ou plutôt sur roulettes). Comme un retour à l’essentiel. On a hâte.

(Si vous déménagez bientôt, essayez vous aussi le tri par le vide. Vous verrez comme on se sent plus léger. On se sent bien. Et ça marche aussi pour le grand ménage du printemps.)

Au cours des prochains jours, les mouchoirs seront de sortie. Samedi, surtout, lors de notre pique-nique de départ, au parc Maisonneuve de Montréal. Beaucoup d’amis devraient être là pour nous saluer une dernière fois avant de partir. Pour nous rappeler surtout, juste par leur présence, à quel point ils sont précieux à nos yeux. À quel point les quitter sera douloureux. Pourquoi faut-il toujours attendre les adieux pour réaliser combien les êtres chers sont indispensables dans nos vies et combien ils nous manqueront ? Mais n’anticipons pas, tout ira bien, nous ne pleurerons pas. Ou si peu. Après tout, ce n’est qu’un au revoir. Et puis n’est-ce pas une promesse de concentré de bonheur que cette aventure qui nous attend ? Pas de place pour les larmes !

On se voit samedi ?

11 avis sur « « Au cas où »… Ou les bienfaits du tri par le vide »

  1. Bonjour à vous 3.
    Nous voulons vous souhaiter pleins de bonnes choses pour votre aventure que nous suivrons avec grand intérêt puisque nous avons un projet similaire. Nous sommes une familles de la ville de Québec. Nous partirons dans un an tout juste en vélo et en famille, avec notre fille qui aura 14 mois lors du départ, pour un tour des 3 Amériques d’une durée de 3 ans.
    Merci de nous faire partager ce beau périple.
    Bon Vent.
    Karl, Mary et Kayla

    • Wow, votre projet est pas mal ambitieux aussi ! 3 ans avec un petit enfant, vous avez notre respect ! Nous serions ravis d’échanger avec vous par MP, pour partager nos découvertes mutuelles. Au plaisir ! FX

    • Les rêves sont contagieux ! Manifestement. Ou ils étaient depuis toujours là. Et nous inspirent tout autant. Bienvenue à cette génération nouvelle d’un monde en changement…

  2. La pataphysique est la science des solutions imaginaires, qui accorde symboliquement aux linéaments les propriétés des objets décrits par leur virtualité. Alfred Jarry

    Plus facile à comprendre par une enfant que par nous, adultes, apparemment…

  3. Et non on ne se voit pas samedi mais on pensera bien au nombre de mouchoir qui tu devras liquider, un autre tri par le vide celui de la boite. FX il l’homme fort de la bande???
    Alors avec votre maison sur le dos on pensera à vous petits escargots et à « bébé Emma » Bises
    Sophie

  4. Je vous admire et je suis bien envieuse, mais comme on dit: chacun fait sa chance! Pour avoir beaucoup voyagé moi-même, je sais à quel point ce rêve n’est pas fou, bien au contraire, c’est une expérience enrichissante pour vous et votre Emma.

    C’est rassurant de constater que des gens avec des belles jobs décident de tout lâcher pour vivre leur passion à plein (car plusieurs ne se permettent pas de réaliser leurs rêves)!

    Merci de partager cette merveilleuse aventure, je vais vous suivre passionnément!

    Une ex-collègue
    Caroline Larouche

  5. Bonjour François, Cécile et Emma,

    Le GRAND jour approche à grands pas et ça sent le départ!!! Nous sommes désolés de ne pas pouvoir être avec vous aujourd’hui au parc Maisonneuve pour vous dire au revoir, nous avons malheureusement un contre temps. Alors nous vous souhaitons la meilleure des chances pour cette belle aventure qui vous attend et nous allons suivre le déroulement de celle-ci avec beaucoup d’intérêt…

    Bisous,
    Isabelle, Alexis et Jean-François

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s